Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VOUS EN VOULEZ

VOUS EN VOULEZ

des rencontres spectaculaires !

The elephant in the room / Cirque Le Roux / en tournée

Publié par Olivia Lefebvre; Béranger Crain sur 31 Décembre 2016, 00:52am

Catégories : #Cirque, #Théâtre physique, #Clown

The elephant in the room / Cirque Le Roux / en tournée

Nous voici dans un salon des années 30. Noir et Blanc. Cadres. Sofa. Bureau. Une commode. La porte ouverte laisse échapper une musique. Un orchestre. Et puis un bruit de foule. Du monde. Une réception. Un bal. On imagine. Betty, femme coquette, arrive en courant. Elle fait une pause dans ce décor. Loin du brouhaha. Nous sommes en 1937. Le début est lent, presque romanesque. On imagine un vieux film. Une héroïne. Lolita Costet (dans le rôle de Betty), en Audrey Hepburn[1] par exemple. Enigmatique. Nostalgique. Passionnée.

Distribution. Trois hommes débarquent. Tour à tour :

Bouchon. Serviteur loyal.

Mister Chance. Arriviste élégant.

John Barrick. L’amant. Athlétique et gauche.

Ça s’empoigne. Situation. 

Ça court. Comédie. 

On serait tenté d’évoquer Chaplin, Buster Keaton, Laurel et Hardy. Un film muet au théâtre.

Puis très vite, des corps maladroits, gaffeurs, songeurs, danseurs se rencontrent ici et là dans une partition physique, poétique et rythmique. La mélodie est impeccable. Porte qui s’ouvre. Les personnages se relèvent. Se couchent. Porte qui claque. Apparition. Disparition. Où va-t-on ? Porte qui tombe. Roulades. Duel de corps. Poursuite, portés, musique. Tourne-disque en action. Corps animal. Tigre, chien, éléphant. Maladresse. On y est.

Les artistes s’en donnent à cœur joie. Personnages mythiques. Le magicien, le danseur (vous serez surpris), l’haltérophile, le clown avec brio et maitrise. Et peu à peu. Les personnages gagnent en densité et sincérité. Betty oscille entre Mata Hari[2] et Emma Bovary[3]. L’amant se mue en Sisyphe[4], roulant sa pierre avec autant de présents, de surprises et d’amour qu’il voue chaque jour un peu plus à Betty. Les tableaux s’enchainent. On passe de la Renaissance italienne à l’Electro berlinoise. Magie du Cirque Le Roux toujours. Bouchon et Mister Chance, nous offrent un magnifique duo de mains à mains. Sensuel. Hypnotique. Complice.

Ce n’est pas tout mais. On ne saurait tout vous dire. On n’explique pas. Tout.

Le Cirque Le Roux signe ici un spectacle sincère et généreux, mis en scène par Charlotte Saliou (Clown Jackie Star, en ce moment dans ELIANES) et le regard extérieur de Raymond Raymondson avec panache, drôlerie et poésie. Le Cirque Le Roux nous rappelle aussi et avant tout que la beauté, la grâce se créent (aussi) à plusieurs, et pour aller plus loin, ensemble avec nous. 

 

[1] Actrice américaine (1929-1993)

[2] Espionne, danseuse et courtisane néerlandaise (1876-1917)

[3] Personnage éponyme du roman de Gustave Flaubert paru en 1857

[4] Personnage de la mythologie grecque

Mise en scène : Charlotte SALIOU

Intervenant / Oeil extérieur : Raymond Raymondson

Chorégraphie, claquettes et adagio : Brad MUSGROVE

Musique originale : Alexandra STRÉLISKI

Auteur / Interprètes : Lolita COSTET, Grégory ARSENAL, Philip ROSENBERG, Yannick THOMAS

Création costumes : Philip ROSENBERG et Grégory ARSENAL

Costumes : Emily L Ockenfels

Photos : Frank W Ockenfels 3 ou Francesca Torracchi

The elephant in the room / Cirque Le Roux / en tournée
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !